croisière en Dahabeya sur le Nil

à partir de 390,00 Euros par personne et sur la base d'une cabine double ( en dahabeya ), départ assuré à partir de deux personnes. Demandez vos dates de croisières et vos programmes sur mesures.

 

La dahabeya a été utilisée pendant tout le 19ème siècles comme un moyen de transport sur le Nil par les Riches familles Egyptiennes  voulant naviguer sur le fleuve majestueux. 

 

Avant l’arrivée des bateaux à vapeur, certains grands dirigeants d'Egypte construisirent des dahabeyas, plus somptueuses les unes que les autres et se délectaient des bienfais des eaux calme du Nil.
Le dernier roi d'Egypte, Farouk, en possédait plusieurs. Il aimait passer du temps entre la douceur et l'ambiance enveloppante des eaux du Nil et son palais. Les grands voyageurs utilisaient également ces voiliers pour ce déplacer sur le Nil lors de leurs périples en Egypte et l'on retrouve dans certains romans de cette époque  des voiliers authentiques qui naviguent encore pour certain aujourd'hui , tel la dahabiya DONGOLA.

 

Bienvenue a bord !

DAHABIEH HISTORIQUE HAUTE-EGYPTE

Amelia Ann Blanford Edwards fut une journaliste, une romancière et une Egyptologue, née a Londres en 1831, elle fonda notamment ( et avec R.Stuart poole ) , en 1882 l ' « Egypt Exploration Fund « , devenue plus tard « Egypt Exploration Society « qui travailla sur de nombreux sites de fouilles en Egypte ainsi qu'au Soudan.

Les découvertes de la EES inclus également , un modèle sculpté de la Reine Nefertiti d'Amarna et le non moins célèbre temple funéraire du Pharaon Hatchepsout
a Deir el-Bahari sur la rives ouest de Louxor, l'ancienne Thèbes . La EES a véritablement apporté une contribution remarqué , à l'étude du monde Egyptien antique.

Amélia Blanford Edwards publia sur l'Egypte « Pharaoh's, Fellahs and explorer « chez Harper and Brothers à New York en 1891, mais c'est auparavant en 1976, que notre héroïne publia « Thousand Miles Up the Nile « chez Georges Routledge and Sons, Londres .

Ce livre devenu célèbre pour sa description de l'Egypte au 19 ème siècle nous décrit le périple de l'archéologue tout le long du Nil depuis le Caire et en passant par malawi, El Amarna, Abydos, Denderah, karnak, Louxor ( Louqsor ), Esna, El Kab, Edfou, Gebel el-Silisleh , Kom Ombo, Assouan ou encore Abu Simbel, a bord de la dahabieh Dongola, louée par ces explorateurs egyptologues afin de réaliser leur voyage d'étude.

La Dahabeya Dongola, ce voilier traditionnel , fut véritablement l’écrin du Récit de « thousand Milles Up the Nile « indivisiblement liée aux aventures de ces grands voyageurs et archéologues découvreurs et c'est bien dans ce sens qu'elle devint la dahabeya historique de la Haute-Egypte.

Construite en 1835 la Dahabiya Dongola et devenue mythique, elle fut entretenue , restaurée et modernisée ( électricité, eau chaude, ) au gré de ses propriétaires . Les dahabeyas bien sur , ne descendent pas des Pharaons comme on peut le lire ou meme l'entendre ca et la , sur les brochures de commerce orientale a l'intention des touristes , mais la dahabiya Dongola demeure attachée au 19 ème siècle ainsi qu' à l'histoire de l'Egypte ancienne a travers Amelia B. Edward et la très honorable « Egypt Exploration fund « .

Toujours disponible pour les authentiques amateurs, a bord de la dahabieh Dongola vous pourrez contempler la magie des sites chargés d'histoire, accessible uniquement grâce a sont fond plat.

Les berges et les Iles qui jalonnent le Nil vous laisserons un indicible parfum d’éternité , loin du tourisme de masse ,et ne se limitant pas a sept , la mystérieuse, l'infinie et l'immuable lumiere de Ra vous permettra de découvrir la véritable nature de l'Egypte.